Psychologie et douleur

Psychologie et douleur

La plupart de mes clients qui souffrent de douleurs chroniques sont très rébarbatifs lorsque je leur suggère d’être accompagnés par mon collègue psychologue, le Dr Sylvain Gervais. En effet, de nombreux préjugés subsistent encore sur l’intervention en psychologie.

Un programme de réadaptation en contexte de douleur chronique n’est pas de tout repos. À l’instar des sportifs de haut niveau qui sont presque tous encadrés par un psychologue sportif, les individus souffrant d’une douleur persistante ont énormément à gagner à être suivis par un ou une psychologue spécialisé(e) en douleur.

Après 23 ans de pratique, je peux affirmer que la majorité des personnes souffrant d’une incapacité liée à la douleur finissent par souffrir de détresse psychologique : syndrome dépressif, anxiété importante, trouble d’adaptation, etc.

Une prise en charge psychologique rapide permet d’éviter l’aggravation d’un problème déjà bien assez complexe. D’autre part, si on est en présence de difficultés psychologiques assez avancées, le problème de douleur ne pourra être résolu sans l’intervention d’un(e) psychologue. La littérature scientifique est claire à ce sujet : l’approche pharmacologique n’est pas suffisante.

Alors, faites comme les sportifs de haut niveau : faites équipe avec un mentor en psychologie.

Yvan Campbell, B.Éd., M.Sc., kinésiologue.

Questions et commentaires

Votre adresse de messagerie et votre téléphone ne seront pas publiés. Les champs obligatoires sont indiqués avec un astérisque (*).