La fréquence cardiaque : meilleure mesure de l’intensité?

La fréquence cardiaque : meilleure mesure de l’intensité?

La fréquence cardiaque, c’est quoi?

La fréquence cardiaque correspond au nombre de pulsations du cœur dans un court laps de temps habituellement à la minute. Que ce soit au repos où à l’entraînement, le cœur bat continuellement. C’est essentiel pour apporter de l’oxygène ou des nutriments dans notre corps. Il ne faut pas la confondre au pouls qui est la réaction des vaisseaux sanguins perçus lorsque l’on met nos doigts par exemple sur notre poignet.  Cela permet toutefois de nous donner un indicatif assez précis sur la fréquence cardiaque réelle.

Comment on la mesure?

Il existe plusieurs méthodes pour évaluer la fréquence cardiaque directe et indirecte. La méthode indirecte est en fait la fameuse prise du pouls. Il existe également plusieurs endroits où la mesurer, mais nous parlerons seulement des principaux. Tout d’abord, il y a le classique au poignet. Il s’agit tout simplement d’apposer l’index et le majeur au poignet directement en dessous du pouce. Une autre méthode est de déposer ces mêmes doigts sur la carotide. C’est une artère située le long du coup et la mesure se fait près de l’extrémité de la mâchoire.

La dernière méthode est souvent réservée à des cas cliniques et c’est le pouls dans la zone fémorale. Il s’agit de poser nos doigts à l’intérieur de la cuisse sur l’aine. Vous pouvez le faire si ça ne vous dérange pas de vous faire regarder d’un drôle d’air.  La mesure du pouls se fait en comptant le nombre de fois que vous avez senti une pulsation pendant 15 secondes et puis en multipliant le tout par 4. Cela donne le nombre de battements par minutes.

Sinon, il existe des mesures directes comme le cardiofréquencemètre. Le cardioquoi? me direz-vous? Est-ce que vous souvenez de la ceinture désagréable à mettre et à porter lors de votre consultation initiale? Cet objet en est un et vous permet de mesurer votre fréquence cardiaque encore plus précisément qu’avec la méthode du pouls. L’appareil vous donne le nombre de battements cardiaques projetés à la minute, et ce en tout temps.

Comment établir ses fréquences cardiaques à l’effort?

Les fréquences cardiaques sont d’habitude influencées par l’âge de la personne. La fréquence cardiaque maximale (FCM) théorique d’une personne se calcule à l’aide de formule qui tient compte de ce facteur :

FCM (selon Astrand) = 220 – âge

FCM (selon Tanaka) = 208 – 0,7 x âge

Noter pour cette méthode que les FCM sont assez variables d’un individu à un autre, et qu’il ne devrait pas être pris de manière absolue. Cependant, il existe des tests pouvant mesurer la FCM à une vitesse donnée comme le fameux test de Léger/Navette par paliers.

Ainsi, il est tout à fait possible de baser son entraînement sur des pourcentages de fréquence cardiaque maximale. La zone sensible à l’entraînement se situe environ de 60 à 90% de la fréquence cardiaque maximale ce qui définit la plage visant à l’amélioration de vos capacités cardiovasculaires. À 60%, on parlera d’une intensité pouvant être maintenue sur une période de temps assez longue et est idéal pour ceux qui veulent débuter l’entraînement cardiovasculaire. À 90%, on parlera plutôt d’une intensité de courte durée et est plus indiquée pour des athlètes ou des individus entraînés. Il est tout à fait possible de dépasser le 90% pour les plus vaillants d’entrevous, mais la durée de l’effort devra être réduite et les périodes de repos devront être suffisantes pour éviter le surentraînement.

Méthode de Karvonen

De plus, il existe des formules plus précises que celle mentionnée ci-dessus comme la méthode de Karvonen. Elle prend en compte la fréquence cardiaque maximale, la fréquence cardiaque au repos (FCR) et la fréquence cardiaque de réserve (FCres).  La mesure de la fréquence au repos se fait soit avec le pouls ou avec un moniteur cardiaque (montre Polar) au levé. Une fréquence cardiaque au repos normal se situe entre 50 (olympiens) et 80. La FCres, quant à elle, s’obtient avec la soustraction de la FCM et de la FCR. Lorsque toutes ses mesures sont prises, la formule complète va comme suit.

Karvonen∶(FCres*% intensité)+FCR

La fréquence cardiaque à l’effort

À l’exercice, plus l’intensité de l’exercice augmente, plus la FC sera élevée pour répondre aux besoins des muscles en oxygène et en nutriments. En ce sens, la fréquence cardiaque peut s’avérer être un très bon indicateur de choix pour la progression. En effet, si une personne a une telle fréquence cardiaque sur une telle vitesse au tapis roulant et que sa fréquence cardiaque diminue au fil des semaines, alors on peut conclure que cette personne a fait des progrès.

Cependant, la fréquence cardiaque n’est pas un outil précis sous certaines conditions. En effet, la prise de stimulant comme le café influe en augmentant les fréquences cardiaques autant au repos qu’à l’effort ce qui fausse les résultats. Par ailleurs, certains médicaments comme les bêtabloquants diminuent la fréquence cardiaque et la stabilise. À l’effort, il se pourrait donc que la fréquence cardiaque reste stable ou augmente un peu trop lentement, même si l’intensité de l’exercice augmente.

Un certain type d’entraînement peut rendre la mesure de la fréquence cardiaque obsolète. La fréquence cardiaque tend à se stabiliser autour de la fréquence cardiaque maximale théorique à des intensités d’exercices très élevées, et ce même si la consommation d’oxygène continue de croître. Ce n’est donc pas une mesure d’intensité efficace pour ce type d’exercices. De plus, lors d’un effort continu à la même intensité, la fréquence cardiaque tend à augmenter de 10 à 25% même si on maintient la même intensité.

En conclusion

Au final, la mesure de la fréquence cardiaque est un outil de choix pour la mesure de l’intensité d’un exercice cardiovasculaire, mais il gagne à être accompagné d’autres mesures telles que l’échelle de Borg que vous êtes habitués d’utiliser.

Si vous désirez avec une idée exacte de votre fréquence cardiaque, vous pouvez participer au perfectionnement « entraînement par intervalle » qui aura lieu en avril.

 

Questions et commentaires

Votre adresse de messagerie et votre téléphone ne seront pas publiés. Les champs obligatoires sont indiqués avec un astérisque (*).