Comment choisir un centre de conditionnement physique

Comment choisir un centre de conditionnement physique

Depuis quelques années, les centres de conditionnement physique ont poussé comme des champignons. Ce phénomène répond bien sûr à une demande du marché, cette demande étant sous-tendue par l’intérêt grandissant d’une société de plus en plus préoccupée par la santé et la qualité de vie. Aux États-Unis : Le nombre de centres de conditionnement physique est de 15,910; ce qui constitue un record de tous les temps (statistiques juillet 2000) environ 30.6 millions d’Américains sont membres d’un centre de conditionnement physique. En 1987, 62 % des membres étaient âgés de moins de 35 ans. Aujourd’hui, la majorité des membres (55 %) sont âgés de plus de 35 ans. L’achalandage a augmenté : chaque membre se présente en moyenne 90 fois par année. Ceci veut dire qu’en général, les membres sont plus assidus qu’autrefois. Aux États-Unis les frais d’admission coûtent en moyenne 124 $, et les frais mensuels sont de 54 $. (International Health, Racquet and Sports Club Association (IHRSA)) Les centres abondent, et on peut dire qu’on a l’embarras du choix. Cependant, il est très facile de se laisser entraîner par la publicité de ces établissements.

Considérations dans le choix d’un centre :
Comme pour n’importe quel service, il faut magasiner, poser des questions, et s’informer auprès des gens qui on eu recourt aux services de l’organisation en question. Vous pouvez vérifier les points suivants :

1) D’abord vous assurer que le personnel est qualifié :
Les responsables sont-ils des kinésiologues ou éducateurs physiques diplômés? Le centre de conditionnement physique idéal doit offrir les services d’un intervenant qui possède une formation universitaire en sciences de l’activité physique. Si ce centre vise des clientèles spécifiques (femmes enceintes, personnes souffrant de maux de dos, personnes obèses ou personnes souffrant de malaises cardiaques, etc.) l’intervenant devra détenir en complément, une formation spéciale. Pour assurer pleinement votre sécurité et intervenir en situation d’urgence, ce dernier sera également certifié en réanimation cardio-respiratoire. En somme, le centre idéal est celui qui est centré sur le client, c’est-à-dire où les instructeurs ont la formation et les capacités nécessaires pour analyser vos besoins et être en mesure de bâtir un programme qui respecte vos limites et qui est réaliste tout en représentant un certain défi pour vous.

2) Vérifier la « capacité d’écoute » des instructeurs :
Si lors de votre première rencontre vous n’avez pas eu le temps de placer un mot dans les 5 premières minutes…

3) La première rencontre au centre :
La première étape devrait être une évaluation de votre conditionnement physique. L’objectif premier de la consultation de départ est de détecter la présence de signes ou de symptômes pouvant révéler des contre-indications à la pratique d’activités physiques et de s’assurer que votre état physique vous permet d’entreprendre un programme de mise en forme. Le deuxième objectif d’une évaluation est de pouvoir vous aider à vous fixer des objectifs réalistes de mise en forme, pour ainsi aboutir à un programme d’exercices personnalisés, sécuritaires, et adaptés à votre condition. Une évaluation sérieuse prend AU MOINS 1 HEURE; méfiez-vous donc des évaluations de 15 minutes faites sur le « coin de la table ». Les caractéristiques individuelles à considérer dans la conception d’un programme d’activités physiques (D’Amours, 1998) : l’état de santé, l’âge, le degré initial de la condition physique, les expériences antérieures d’activité physique et les habiletés techniques, les motivations, les objectifs visés, les goûts, les préférences d’activités, le temps disponible et l’organisation de ce temps, l’équipement disponible, le support psychologiques (conjoint, amis, enfants, parents). De plus, une autre heure devrait être consacrée à vous encadrer lors de votre première session d’entraînement; c’est-à-dire l’enseignement des techniques d’exercice, explication du système d’entraînement, ajustement des appareils, etc.

4) Vérifier la supervision :
En tout temps, il devrait y avoir un spécialiste dans la salle, pendant que vous ferez vos exercices.

5) Surveiller la façon dont le centre fait sa publicité.
Méfiez-vous des centres qui vous promettent une forme splendide, une perte de poids miraculeuse ou des abdominaux durs comme le roc après deux semaines d’entraînement. Malheureusement, en ce domaine, les miracles n’existent pas. Si l’on vous parle d’une méthode « sans effort », d’un concept révolutionnaire basé sur un appareil ou une modalité unique, ou si la publicité est basée sur une marque ou un type d’équipement soi-disant supérieur aux autres : soyez méfiants! En effet, ces dernières années ont vu apparaître les « sectes du conditionnement physique » où différentes approches, soi-disant issues de recherches ou de découvertes faites par un/une « gourou » du conditionnement physique ou de réadaptation, sont offertes aux consommateurs à la recherche de la méthode ultime!

6) Est-ce que le centre possède :
En plus des appareils de musculation, de l’équipement permettant de travailler la fonction cardiovasculaire (aérobie). On parle ici de vélos stationnaires, marches ergométriques (StairMaster), tapis roulants ou même d’un programme de danse aérobique. L’entraînement cardiovasculaire est essentiel dans un programme de conditionnement physique : sans entraînement cardiovasculaire, c’est comme avoir une automobile sans moteur…

7) Est-ce que le centre est reconnu par la Société canadienne de physiologie de l’exercice?
Cette affiliation est un bon indicateur de la crédibilité de l’organisation, car seulement les centres qui répondent aux exigences de l’association et qui engagent des évaluateurs de la condition physique certifiés peuvent être accrédités. L’association provinciale des kinésiologues est aussi une excellente référence.

Finalement, pour faire le bon choix, précisez d’abord vos goûts et ce qui vous intéresse. Si le centre convoité n’offre qu’une salle de musculation et que ce genre d’exercice vous fait horreur, vous ne tiendrez pas très longtemps. Vous aurez plus de chances avec les séances d’entraînement en groupe, le conditionnement physique aquatique, les arts martiaux, le taï-chi, etc. Informez-vous ensuite auprès de vos connaissances qui fréquentent le centre auquel vous pensez à vous abonner afin d’en savoir plus sur la réputation et la qualité du service offert. Enfin, visitez les lieux afin de vérifier la qualité de l’accueil, la qualification des entraîneurs, la propreté, l’aération, l’ambiance, la sécurité et les services généraux telle que : l’évaluation de la condition physique, l’encadrement, les programmes d’entraînement.

Questions et commentaires

  1. guy nolet dit :

    Bonjour,
    Je suis directeur general de la ville d’amos.Nous aurons dans quelques semaines un centre multifonctionnel neuf dans lequel nous avons prevu uu espace app de 4500 pieds carres pour un centre de conditionnement physique.

    Je suis a la recherche de quelqu’un qui pourrait nous aider a monter un cahier d’appel d’offres pour trouver un operateur prive de ce centre

    En fait,nous louerons l’espace et l’operateur devra amenager le centre et,fournir les équipements,les professionnels,offrir différents programmes,etc

    Nous souhaitons s’entendre pour un contrat de 10 a 15 ans

    voila! de facon tres succinte le projet.Si vous connaissez une personne pouvant nous aider,qu’il communiquue aavec moi

    Salutations

Votre adresse de messagerie et votre téléphone ne seront pas publiés. Les champs obligatoires sont indiqués avec un astérisque (*).